Sur le chemin de l’école


Ce matin, nous avons pris le bus pour aller au cinéma du Palacio de Hielo. Nous avons vu le film «  Sur le chemin de l’école ».

Il montre des enfants qui vont à l’école sur des routes difficiles et dangereuses, des chemins très longs et certains n’ont pas de chaussures.

Jackson a 11 Ans, il vit en Afrique, au Kenya, et il doit traverser la savane pendant 2 heures avec sa soeur pour arriver a l’école.

Carlos habite en Argentine et il va à l’école en cheval avec sa soeur.

Zahira et ses amies vivent au Maroc, dans les montagnes de l’Atlas. Elles marchent et font du stop pour rejoindre leur école.

Samuel habite en Inde avec ses deux frères. Il se déplace avec un très vieux fauteuil roulant tout rouillé.

Les CE1b

« Ça nous apprend que nous avons beaucoup de chance, nous allons à l’école en voiture. » Victoria

« Ça me rend triste de voir que des enfants sont pauvres, sans électricité et loin de leur école. » Clemente

« J’ai aimé parce que Jackson n’avait pas peur des éléphants et des girafes alors que moi, j’aurai eu peur et je me serai enfuie. » Bianca

« Je n’aimerais pas creuser tous les jours pour avoir de l’eau. » Lily

« On apprend beaucoup de choses sur leur vie. » Olga

« Ce sont des enfants qui n’ont pas peur et qui sont très courageux. » Alejo

« Nous, on utilise le cheval pour notre plaisir et eux ils l’utilisent parce qu’ils sont loins de l’école et qu’ils doivent traverser les montagnes. » Oscar

« Il n’ont pas de cahier pour travailler alors que nous, on a beaucoup de matériel. » Marta

Emma : «  J’ai aimé quand la petite fille (marocaine) va à l’école avec une poule »

Louis et Guzman : «  J’ai eu peur quand il y avait les éléphants. Je n’ai pas aimé quand la petite fille est tombée: elle courait très vite parce qu’elle avait peur de l’éléphant. »

Eleonor : « J’ai aimé quand le petit frère de Samuel lui fait un câlin au moment de changer la roue (de son fauteuil roulant). »

Milo : « Je n’ai pas aimé que des gens mangent avec leurs doigts. »

Noémie : «  J’ai aimé les deux frères qui chantent en africain. »

Abde : « J’aimerais bien aller à l’école en cheval comme Carlito »

Quand Samuel traverse le ruisseau avec son fauteuil roulant et ses frères :

Hugo : « Je trouve qu’ils sont gentils, que c’est beau. »

Maria :  « Moi, des larmes ont coulé sur mes joues parce que j’ai trouvé ça triste »

Les réactions des élèves: