TOLÈDE racontée par les élèves de CM1B

Le jeudi 10 avril on est allé à Tolède où on a beaucoup marché. Toute la classe put voir les mosaïques sur le sol qui servaient à délimiter le quartier juif « La Judería » de Tolède.
Emma

Virginia nous a raconté une légende sur les jardins « del transito » : un alchimiste qui vivait dans ces jardins avait fabriqué une potion qui donnait l’immortalité. Pour la tester, il avait demander à son serviteur de le tuer et de le découper en morceaux. La potion fonctionnait, les morceaux de l’alchimiste étaient en train de se recoller mais les habitants de la ville ont eu peur et ont jeté les morceaux dans le Tage.
Mireia

Le bus nous a laissés sur un pont et nous avons marché jusqu’à la maison musée de El Greco où nous avons retrouvé Mila et Sol. Elles nous ont raconté la vie du peintre et nous ont montré sa maison, puis nous avons fait un atelier sur les mains : Mila et Sol nous ont parlé de tout ce que l’on pouvait faire avec les mains comme s’exprimer, toucher, montrer, etc. Elles nous ont donné une main de papier de couleur, nous devions peindre la main ou bien faire un collage avec du papier journal.
Laura

Après avoir vu la cathédrale, nous allâmes à la maison musée de El Greco, la maison était très spacieuse, elle avait un jardin et ce qui m’a le plus intéressé c’était les tableaux des apôtres (El Apostolado) parce que Mila nous a dit que El Greco peignait les visages des hommes en reflétant leurs états d’esprit.
Tiresias

J’ai beaucoup aimé les monuments historiques : la synagogue Santa María la Blanca, la cathédrale Primaria, la mosquée Cristo de la Luz. J’ai aussi apprécié l’histoire de Tolède.
Victoria

A mon avis, Tolède était à l’époque une des villes les plus importantes du monde. Au Moyen-âge, Tolède était dominée par trois cultures : musulmane, chrétienne et juive. El Greco est un peintre d’origine grecque. Philippe II l’appela en Espagne mais il n’aimait pas sa façon de peindre alors El Greco s’installa à Tolède.
Juan